Sélectionner une page

« Nos animaux familiers sont des anges déguisés venus sur terre pour nous apprendre la douceur. »

Simonetta Greggio

INFORMATIONS SUR LES CHIOTS

Belle

1. Les engagements d'elevage Of Black Angel Sanctuary

Élevage professionnel familial de berger allemand Old Style (non FCI), travaillant sur le modèle américain du GSD (german shepherd dog) ainsi que celui de l’Altdeutscher Schäferhund.
C’est pourquoi incluant des lignées et couleurs issues de GSD certains de mes chiens et chiots ne rentrent pas dans le standard émis par certains clubs de race de l’Altdeutscher Schäferhund.
Mes chiens vivent avec moi dans la maison en compagnie de mes chats.
Tous mes reproducteurs sont testés hanches et coudes pour le dépistage de la dysplasie, les radios sont envoyées à l’OFA (orthopedic fondation for animals).
La Spondylopathie Ankylosante et la Vertèbre lombo-sacrée transitionnelle seront également dépistés .
J’ai également fait le choix de l’embark testing pour mes reproducteurs afin de dépister un large panel de maladies dont la Myelopathie Dégénérative (DM) et la sensibilité Médicamenteuse MDR1. Embark testing permet également le dépistage de tous les locus du phénotype canin (couleur, longueur du poil etc…).
Le nanisme hypophysaire est dépisté avec Antagene.
Le gêne Panda sera également dépisté selon les reproducteurs.
Mes reproducteurs sont identifiés génétiquement et les chiots le seront également avec filiation.
Les chiots partirons avec un pedigree AFC (Alliance française canine) / ACW (Alianz canine worldwide) établie sur 5 générations.
Ainsi qu’un kit départ personnalisé, les copies numériques des tests des parents ainsi que les photos des chiots de leur naissance à leur départ.
Les chiots peuvent être sur demande des futurs adoptants dépistés EMBARK avant leur départ (un surplus du montant du test sera ajouté).
Le suivi des chiots black Angel est assuré à vie. Il me paraît impensable de laisser les adoptants et les chiots que j’ai vu naître livrés à eux mêmes.
Je pourrais effectuer sur rendez-vous des suivis par visio et si cela ne suffit pas je trouverais un confrère comportementaliste à vous recommander.
Le suivi à vie me permet également d’avoir un recul sur ma sélection et mes choix d’élevage que cela soit tant au niveau comportemental que santé.
Si jamais les adoptants sont en difficultés a un moment de leur vie et doivent se séparer d’un de mes chiots, j’assure le replacement et la rééducation si nécessaire en récupérant le chien. Il est stipulé sur mes contrats d’adoption que je ne veux aucun black Angel en refuge ou SPA. Cela fait partie de ce que j’appelle un suivi à vie.
L’élevage of black Angel Sanctuary concentre ses choix de sélection en premier lieu sur le caractère (stabilité émotionnelle), la santé, le morphotype et ensuite la couleur.
Avoir des chiens en bonne santé, équilibrés étant la priorité absolue.
Concernant l’apparence physique des potentiels futurs chiots, ont sera sur une tendance à l’allure générale harmonieuse, relativement osseuse, des robes noires solide, sable à argenté agouti, bicolores noir et sable, bicolore noir et argenté, gold, crème, blanc, piebald, panda, bringé, merle, chocolat….avec des masques complet à non masqués ….

 

Une sélection tournée vers la diversité, le bien-être et l’avenir…

« La couleur du chien n’a aucune importance pour le service ; notre chien de berger n’est donc pas élevé pour la couleur. Aucun bon chien ne peut être de mauvaise couleur  » –

Max von Stephanitz

Belle

2. Nos Chiots

Les chiots des Blacks Angels déménagent dans leur nouvelle maison entre 10 et 12 semaines selon le développement de chaque chiot.

Les chiots sont élevés en famille en compagnie de mes chiens et mes chats. Ils sont habitués aux bruits et objets quotidiens ainsi que le rythme de vie diurne et nocturne. Ils sont sociabilisés au sein du foyer comme à l’extérieur avec l’habituation à la voiture, les bruits des moteurs, de la ville, différents animaux de la ferme et tout le necessaire pour arriver dans les meilleures conditions possibles dans son nouveau foyer avec une valise de départ en terme de socialisation le plus complète possible qu’il faudra entretenir par la suite en créent le lien avec votre petit compagnon.

Le lien est bien souvent négligé mais c’est une étape PRIMORDIALE ! Etablissez le lien avec votre compagnon à quatres pattes afin que la relation entre lui et vous se construise, la relation de confiance et son envie de faire le lien (travailler) avec vous ! Les ordres et éducation de « bases » ne sont pas là pour abrutir votre chiot mais l’amener à avoir envie de vous écouter et être lier à vous. Patience, amour, temps et écoute de votre compagnon sont des engagements NECESSAIRES pour l’adoption et le bon développement de votre chiot afin qu’il deviennent un chien épanoui. VOIR LE PARAGRAPHE 5. ci dessous et lire les 4  périodes cruciales de la vie du chiot.

 

3. On ne déménage pas les pattes vides !

Les babies Blacks Angels déménageront pas les pattes vides !

– Ils seront Identifiés par puce électronique

– Vaccinés CHPPiL

– Avec passeport européen et vaccin de la Rage pour les chiots déménageant à l’étranger.(3 mois pour vaccin rage + 21 jours)

– Pedigree AFC sur 5 générations

– Identification génétique + filiation de parenté

– Résultats et examens de santé des parents sous format numérique

– Un certificat de bonne santé vétérinaire

– Un test de tempérament du chiot APET AVIDOG

– Un kit départ chiot spécial Black Angel 

– Dépistage EMBARK testing sur les chiots de certaines portées (si parent porteur sain d’une maladie ou mariage out-cross par exemple)

Les documents au format numérique seront livrés dans une clef USB avec chaque chiot. Des photos des parents et de la portée seront également sur cette clef en guise de souvenirs.

 

Concernant le prix d’adoption d’un Black Angel, je ne souhaite pas faire de différence de prix en fonction de la couleur d’un pelage ou de sa « rareté » je trouve cela assez insultant dans le sens ou la qualité d’un chiot ne se définie pas par sa couleur qu’elle soit Black, Sable à argenté, crème, blanc, fawn, urajiro, masque loup, panda …. 

L’adoption d’un Black Angel est  de 1800 € à 2000€ en fonction des coûts engendrés pour la portée. (semences en provenance de l’étranger par exemple).

Pour les chiots qui partent à l’adoption à l’étranger  un  supplément de 200€ sera demandé pour les frais de passeport et gardiennage + prix du transporteur.

 

Belle

4. UNE BONNE SELECTION = UNE BASE EN COMPORTEMENT SOCIAL STABLE

 

Avant d’acheter un chiot, tenez toujours compte du tempérament et du comportement social de sa mère.

L’éleveur a une influence importante concernant la socialisation et le caractère du chiot. La chienne, son comportement social et le développement de chaque chiot dans l’utérus. Vous pourriez vous demander ce que le développement du chiot dans l’utérus a à voir avec le développement du chien. Selon le comportement social de leur mère, les chiots seront stimulés et imprégnés avant leur naissance.

Par exemple… une chienne qui se comporte de manière réactive ou hostile envers les autres chiens/enfants, etc. Lors de ses promenades quotidiennes, elle montrera probablement un comportement hostile et produira des hormones, qui auront un effet sur les chiots à naître. Dans chaque situation, ses chiots ressentiront du stress et finiront par avoir peur, car ils reçoivent les mêmes hormones, provoquant la même expérience mentale pour les chiots. Plus tard, lors de la socialisation d’un chiot, ce « comportement appris » pourrait déclencher la même réaction envers d’autres chiens ou d’autres influences environnementales, causées par des hormones « familières ». Un chiot qui n’a connu que des endorphines dans le ventre de sa mère deviendra probablement un chiot froid et ouvert d’esprit. Par conséquent, un chiot ne connaissant que l’adrénaline, la noradrénaline et la sérotonine pourrait devenir un chiot réactif et anxieux. Surtout si la mère montre un comportement réactif / craintif (quelle que soit la situation) après la naissance lorsque leurs chiots sont proches.

Les hormones jouent également un rôle dans le développement des comportements liés au sexe. S’il n’y a qu’une seule femelle née dans une portée de mâles, la femelle recevra plus de testostérone que d’habitude. Cela pourrait entraîner une femelle montrant un comportement masculin. Il en va de même pour les femelles positionnées entre 2 mâles dans les cornes de l’utérus. Les femelles montrant des traits masculins ne doivent pas nécessairement être négatives. Il pourrait en résulter une femme forte mentalement et physiquement avec un tempérament décontracté.

C’est pourquoi nous vous conseillons de tenir compte du tempérament et du comportement social de leur mère avant de décider d’adopter un chiot. Le père jouera bien sûr un rôle en ce qui concerne les traits de caractère hérités, mais son comportement social n’affecte en fait pas le développement des chiots avant la naissance.

Les éleveurs responsables excluront les chiens anxieux ou réactifs de leur programme d’élevage.

5. ACCUEILLIR UN CHIOT A LA MAISON ? QUEL BOULEVERSEMENT !

 

Comme le bébé humain, le chiot est un bébé mammifère. Ils partagent donc les mêmes besoins : se sentir en sécurité, être rassuré quand il pleure ou qu’il a peur, ne pas rester seul, découvrir de nouvelles choses de façon douce et progressive, avoir une (ou plusieurs) figure d’attachement qui fait preuve de patience et de compréhension pour tous les apprentissages de la vie. Le chiot et le bébé partagent également les mêmes limites : ils ne sont physiologiquement pas prêts à être propres, ils découvrent le monde avec ce qu’ils ont (des mains ou des dents), ils ont énormément besoin de dormir et ils font des bêtises dès qu’ils sont réveillés, et enfin ce sont de vraies éponges qui ont des capacités d’apprentissage gigantesques, mais pas de capacité d’analyse : chaque événement négatif aura un impact sur leur développement et leur comportement futur.

Les clefs de la réussite de l’adoption d’un chiot? Anticipation. Sécurité. Présence. Patience.

 

ANTICIPATION

Chaque race de chiens a été sélectionnée pour certaines aptitudes spécifiques : la chasse courante, le pistage, de déterrage, la protection, la conduite de troupeau, la traction, etc. Bien que chaque chien soit un individu à part entière, une partie de son comportement dépendra de sa génétique, et donc de la génétique de ses parents. Choisir une race et une lignée dont les spécificités sont adaptées à notre mode de vie, c’est mettre le mettre le maximum de chance de son côté pour vivre en harmonie avec son compagnon.

Le choix de l’élevage est un facteur très important sur le développement comportemental d’un chiot. Dès le moment de sa conception, le chiot absorbe les émotions de sa mère, c’est pourquoi son environnement de vie pendant la gestation est très important. Le travail de sélection de l’éleveur (sur la santé et le comportement, non sur le physique), son travail de socialisation précoce, le cadre de vie des chiens et la façon dont ils sont traités sont autant de facteurs à prendre en considération quand on choisit son élevage. Si vous avez l’occasion de passer du temps avec lui à l’élevage avant son adoption et que vous lui laissez un objet avec votre odeur que vous récupérerez par la suite (chargé des odeurs de l’élevage), ça permettra de faire un pont d’odeurs qui l’aidera à faire la transition avec son nouveau milieu de vie.

La gestion de l’environnement est capitale pour éviter bon nombres de problèmes (destructions, vol de nourriture, aboiements, etc.). Le chiot découvre le monde avec sa gueule, c’est normal. Mettez hors de sa portée tous les objets auxquels il ne peut pas toucher, et laissez-lui à disposition de quoi satisfaire ses besoins masticatoires : des jouets de formes et textures variées, quelques friandises moyennement solides pour ronger et quelques friandises tendres pour le plaisir. Si votre chiot fait une bêtise, ne le grondez pas et rappelez-vous que ce n’est qu’un comportement normal de chiot : essayez gentiment de le réorienter vers une activité qui vous convient mieux (un jouet ou un tapis de léchage, par exemple).

Comme un bébé, un chiot n’est pas capable de se retenir. Pour éviter les accidents, il s’agira de le sortir très régulièrement et de le récompenser directement après qu’il ait fait ses besoins (sans attendre qu’il revienne vers vous et sans rien lui demander d’autre). Chaque fois qu’il a bu, qu’il a mangé, qu’il a fini de jouer ou qu’il vient de se réveiller, sortez-le rapidement et récompensez-le. En cas d’accident à l’intérieur (en votre absence ou en votre présence), ne le grondez pas. Ramassez sans rien dire et rappelez-vous que ce n’est qu’un bébé.

 

SECURITE

Quand on adopte un chiot, on le sépare de tout ce qu’il connait : sa maman, ses frères et sœurs, son éleveur, son environnement. Ce petit être déboussolé aura besoin de se sentir en sécurité dans son nouvel environnement et avec ses nouveaux compagnons de vie : pas de cri, pas de réprimande physique ou verbale, pas de punition, pas trop d’expériences stimulantes ou stressantes en une fois pour éviter le bombardement sensoriel.

Le transport jusqu’au domicile peut être un évènement stressant pour le chiot, le mieux serait que son être d’attachement voyage avec lui sur les genoux à l’arrière du véhicule. Arrivés à la maison, laissez-le découvrir tranquillement son nouvel environnement, sans trop le solliciter. On évitera d’inviter trop de monde à la maison les premiers jours, pour que le chiot puisse s’acclimater sereinement à son nouveau lieu de vie.

Rapidement, votre chiot aura besoin de découvrir différents environnements et de rencontrer d’autres humains et d’autres congénères : c’est ce qu’on appelle la socialisation. Cette socialisation ne peut se faire de façon optimale que les 3-4 premiers mois de vie de votre chiot. Rappelez-vous, votre chiot est une éponge : il s’agira donc d’éviter d’aller directement dans des endroits trop bruyants ou avec trop de stimuli. Il faudra le socialiser progressivement et régulièrement (tous les jours). Il devra voir des humains et des congénères, mais la qualité des interactions est plus importante que leur quantité. Il ne devra rencontrer que des chiens équilibrés et sympa et ne faire que des rencontres positives (y compris avec les humains !). Promenez votre chiot avec un harnais bien adapté et une longe de plusieurs mètres. La longe devra toujours être détendue, sans jamais de traction. Prévoyez toujours des friandises avec vous, où que vous soyez. Les friandises sont un formidable moyen pour rendre plus sympa un environnement un peu stressant.
En aucun cas, enfermer votre chiot dans un espace restreint ne lui apprendra à être propre ou à ne pas abîmer vos objets. Ça ne peut que générer un stress intense lié à la restriction d’espace et à l’enfermement (imaginez-vous coincé dans un ascenseur pendant plusieurs heures) et un stress physiologique lié à l’incapacité de faire ses besoins naturels (imaginez-vous devoir absolument faire pipi et ne pas trouver de toilette) et ce stress aura forcément un impact sur le comportement et la santé de votre compagnon.

Si votre chiot vous mordille, c’est normal. Ne lui prêtez aucune attention, ne dites rien, éloignez-vous si besoin et le comportement s’éteindra de lui-même. Si votre chiot pleure ou a peur, rassurez-le, vous êtes sa base sécuritaire.

 

PRESENCE

Eduquer un chiot demande énormément de temps, de patience et de présence, c’est pourquoi il est préférable de prendre un maximum de congés suite à son arrivée à la maison. Jusqu’à 4 mois, le chiot est en pleine période d’attachement : il a besoin de la présence constante d’un être rassurant, il s’agira donc de limiter au maximum les périodes de solitude.

A son arrivée, votre chiot n’est pas prêt à dormir seul la nuit, il a toujours dormi avec sa mère et sa fratrie dans un environnement connu. Dormir seul est une expérience angoissante pour lui, en particulier dans un endroit qu’il ne connait pas. Faites-le dormir à côté de vous. Après quelques jours, progressivement, vous pourrez reculer le panier jusqu’à l’endroit où vous souhaitez qu’il dorme. Comme un enfant, il prendra son indépendance avec le temps. Votre chiot aura besoin de dormir énormément et d’avoir un sommeil de qualité. Laissez à sa disposition différents couchages et laissez-le tranquille quand il se repose.

 

PATIENCE

Rome ne s’est pas faite en un jour. Eduquer un chiot demande du temps et de la patience. Restez calme en toute circonstance. Non, votre chiot ne « sait » pas qu’il a fait une bêtise et non il ne vous « teste » pas. C’est juste un bébé qui découvre son environnement et qui s’occupe comme il peut. Proposez lui des activités calmes et apaisantes et oubliez les activités trop stimulantes pour vous faciliter la tâche.

Surtout, rappelez-vous que le plus important est de créer une belle relation avec votre chiot : oubliez les punitions, l’obéissance et les ordres. La seule chose à fixer rapidement, c’est le rappel et le suivi naturel, et c’est très facile avec un chiot : chaque fois qu’il vient vers vous (y compris quand vous ne l’appelez pas), vous le récompensez. Votre chiot a toute sa vie pour apprendre à se mettre assis, mais il n’a que quelques semaines/mois pour se construire sur des bases solides avec vous.

 

Sources : WAF THE FCK – CHARLOTTE WARRANT  / facebook : https://www.facebook.com/WAFthefck / Site Internet : https://www.waf-the-fck.com/

 

 

« La couleur du chien n’a aucune importance pour le service ; notre chien de berger n’est donc pas élevé pour la couleur. Aucun bon chien ne peut être de mauvaise couleur  » –

Max von Stephanitz